Don de cinq cent mille (500 000) gourdes de la Fondation Lucienne Deschamps au Centre Saint-Vincent pour enfants handicapés

Le pêre Frantz Cole, Aurélie M. Fièvre, Nathalie Dominique, Veroniqua Deschamps, Chantal Deschamps Guilliod, Grégoire Fouchard et Peter Frisch

 

Quelle belle manière de supporter une institution qui oeuvre pour le bien-être et le bonheur des handicapés haïtiens. La Fondation Lucienne Deschamps a fait un don de cinq cent mille (500 000 ) gourdes au Centre Saint-Vincent pour enfants handicapés. La remise du chèque a lieu le lundi 19 décembre 2016 dans l’enceinte de la Maison Henri Deschamps, au siège social situé sur le boulevard Toussaint Louverture, route de l’aéroport.Le chèque a été remis au directeur du Centre Saint-Vincent , le prêtre épiscopal Frantz Cole, par Mr Peter Frisch, secrétaire de la Fondation Lucienne Deschamps. Accompagné de Mme Aurélie Michelle Fièvre, directrice administrative du Centre, le père Cole a fait part de sa grande satisfaction et de sa grande reconnaissance envers des responsables de la Fondation présents : Veroniqua Deschamps, Chantal D. Guilliod (Vice-présidente de la FLD), Grégoire Fouchard (Trésorier de la FLD ).

Dans une ambiance cordiale, Peter Frisch a exprimé la satisfaction de la Fondation Lucienne Deschamps de faire oeuvre qui vaille en aidant dans le domaine de l’éducation les plus défavorisés, au nom de la solidarité humaine. “Ces 500 000 gourdes sont constitués par les revenus générés par le Salon du cadeau, cette année, à partir des frais d’entrée versés par les visiteurs. Nous vous faisons don de cette valeur pour le travail exemplaire et l’oeuvre extraordinaire que vous réalisez pour les enfants souffrant d’un handicap”.

C’est la deuxième fois que le Centre Saint-Vincent pour enfants handicapés a bénéficié des largesses de la FLD, explique fièrement son directeur le père Frantz Cole. ” L’année dernière, nous avons eu la toiture de la chambre d’hébergement des garçons fissurée, au point de penser à l’abandonner par manque de moyens. Mais grâce au support de la Fondation Deschamps, le problème a été résolu. Nous entretenons des relations cordiales et humanitaires également avec la Maison Deschamps et la rentrée des classes est toujours l’occasion pour nous de bénéficier de dons de fournitures scolaires. Nous encourageons la population à faire des transactions avec la Maison Henri Deschamps et à supporter le bon travail qu’elle fait dans le domaine de l’éducation,” ajoute le père Cole. “Le travail est difficile, il faut résister aux charges et continuer”. Quand la Fondation Lucienne Deschamps nous tend la main, nous lui devons toute notre reconnaissance”. Et Chantal D. Guilliod, d’ajouter : “En cette saison de Noël qui se veut celle de solidarité et de compassion, nous espérons que notre geste inspire d’autres institutions de la société pour apporter une assistance à l’Ecole Saint-Vincent pour enfants handicapés. Ils sont trop souvent les oubliés.”